Accueil » Les programmes » Les logements » Gaëtan Le Penhuel

GAËTAN LE PENHUEL ARCHITECTES


67 LOGEMENTS
2 630 m2 DE BUREAUX
Architectes: GAËTAN LE PENHUEL & ASSOCIÉS
Promoteur: DEMATHIEU & BARD

 

Quelques mots de l’architecte Gaëtan Le Penhuel

Le projet « New Bergson » est situé au sein d’une ZAC pilotée par l’urbaniste D. Petermüller. Il occupe une position stratégique, entre les villes de Massy et Palaiseau, en lien direct avec le Parc et le mail Ampère au Nord Est.

L’opération installe une figure simple, alignée sur la rue et décomposée en 4 volumes bâtis jouant de légères inflexions. Ces plots adoptent des gabarits différents : du R+5 sur jardin au R+6 sur l’Avenue, dans le but d’offrir des variations altimétriques et des percées visuelles multiples.

Dans la continuité des objectifs des urbanistes, nous concentrons notre intervention à deux échelles, celle du piéton et celle du ciel que nous proposons d’articuler autour de trois axes prioritaires :

  • plus de porosité – l’îlot « traversant », au travers d’une mise en scène urbaine favorisée par la présence de volumétries sobres mais découpées, permettant des percées visuelles variées dans la parcelle, rendant ainsi le projet multiple et non monolithique.
  • plus de nature – le jardin « vivant », par la mise en paysage de tous les espaces disponibles. Le projet offre ainsi à voir différentes strates de paysage du rez-de-chaussée aux étages élevés et participe activement au principe de « rue-jardin » initié par l’urbaniste.
  • plus d’usages partagés – la mixité « favorisée », au travers d’une superposition assumée des programmes afin de constituer une richesse urbaine contemporaine qui fait de cet ensemble immobilier, non pas la simple juxtaposition de programmes divers (logements/bureau) mais un programme unique et flexible où les programmes d’aujourd’hui en sont potentiellement d’autres demain.

Le traitement des façades a été pensé de façon à affirmer les différents volumes et participer à leur intégration dans le tissu urbain existant ou projeté.  Ainsi la façade sur l’Avenue Baudot revêt un caractère plus tertiaire avec sa façade fortement vitrée alors que celle rue Amérigo Vespucci se veut plus domestique avec ses nombreuses loggias en creux.

Des terrasses, loggias et balcons, bien positionnés en termes de vues et d’orientations, permettent une véritable qualité d’usage. Ces prolongements extérieurs sculptent les volumes habités pour en faire des unités de vie à taille humaine où chaque logement est aisément repérable depuis la rue et les espaces partagés.