Accueil » Les programmes » Les logements » Babel – Brenac & Gonzalez – Agence Leclercq

BABEL ARCHITECTURE – ATELIER D’ARCHITECTURE BRENAC & GONZALEZ – AGENCE LECLERCQ


250 LOGEMENTS – 18 800 m2
Architectes : BABEL – BRENAC ET GONZALEZ – F. LECLERCQ
Promoteur : NEXITY FEREAL

Quelques mots de l’architecte coordinateur BABEL

 

L’opération est située sur un terrain d’une superficie de 9714 m², le long d’un parc public au sud.

L’ensemble compte environ 250 logements en accession et un local d’activité. Un parc de stationnement de 474 places se développe en R-1 sur l’ensemble du terrain et partiellement en R-2.

La programmation propose une diversité d’offres afin de favoriser la mixité de l’habitat tout en respectant les spécificités de chacun des îlots. Les appartements sont conçus suivant quatre programmes différents prévoyant des typologies allant du studio au T5 dans des configurations en simplex et duplex et offrant des extensions multiples sur l’extérieur (loggia, balcons, terrasses, jardin).

Le projet comprend 7 bâtiments dont la conception est confiée à trois équipes d’architectes.

L’agence Brénac et Gonzalez, l’agence Babel et l’agence Leclercq, ce afin de préserver une diversité et une richesse architecturale sur la totalité du programme. Babel est par ailleurs architecte coordonnateur de l’ensemble de l’îlot.

Le projet de logements s’intègre dans un tissu urbain constitué de logements et de constructions à vocation tertiaire en R+5. La parcelle de forme rectangulaire (146 X  88,5 mètre) s’ouvre au sud sur un parc public. Elle longe  à l’ouest le mail Ampère et à l’est une nouvelle rue bordée par une école s’élevant à R+2.

En contrepoint de la densité urbaine de ce nouveau quartier, un des enjeux du projet était de développer des transparences et des fluidités afin d’offrir des continuités visuelles et physiques à l’espace public. Ainsi :

  • Au sud le parc se prolonge au cœur de l’îlot par des pénétrations végétales transversales.
  • Du nord au sud, un cheminement principal relie la voie nouvelle au parc.
  • A l’ouest, le site est accessible aux habitants depuis le mail Ampère par un cheminement secondaire offrant des vues sur le cœur de la parcelle.
  • A l’est, l’accès au cœur d’îlot est également assuré depuis la rue.
  • Le long de la voie nord, les bâtiments sont desservis directement depuis la rue. Les entrées des parcs de stationnement sont regroupées sur cette voie.

Cohérence et diversité

L’ensemble du projet cherche l’équilibre entre une harmonie d’ensemble de l’environnement urbain, et la nécessaire diversité de la ville.

Ainsi, la gestion des hauteurs au regard de la densité construite se compose autour d’un niveau de référence des constructions à R+4, correspondant à la moyenne des hauteurs projetées environnantes, à partir duquel des volumes bâtis montent et descendent de façon ponctuelle. Ce principe compose une ligne de ciel à la fois variée dans la perception proche et les percées visuelles qu’il génère, et cohérente à l’échelle du quartier.

Coté nord, les variations des hauteurs de R+3 à R+7 sur des retraits de 2 mètres permettent de fractionner le linéaire bâti sur près de 150 mètres. Au sud, des retraits plus importants jusqu’à RDC permettent de rejoindre progressivement le niveau du parc et de laisser pénétrer la végétation dans le site.

L’échelle du projet et le programme de logements nous ont amenés à penser le jardin collectif comme une continuité, une transition, entre l’îlot, le parc et les rues avoisinantes afin d’insérer au mieux le projet dans l’environnement urbain. Pour ce faire, des jeux d ‘écran et de perméabilités visuelles créent des perspectives, des signaux d’appel sur le jardin, tout en gardant une certaine intimité au lieu, notamment pour les jardins privatifs à rez-de-chaussée.

Le bâtiment situé  rue Léonard de Vinci (en face de la résidence étudiante)

En complément du programme de logements, le bâtiment accueille un local d’activités sur une partie du rez-de-chaussée.

L’accès piéton au bâtiment se fait depuis la rue par deux halls indépendants, et une rampe d’accès au parking à l’angle nord-est du bâtiment.

La forme en U du bâtiment permet de multiplier les orientations solaires favorables ; ainsi les logements sont pour la plupart en double orientation, voir en triple orientations dans les niveaux d’attique.

Le caractère fortement paysager de l’ensemble favorise la création de logements largement ouverts sur leur environnement direct. Les différents prolongements extérieurs des appartements varient en fonction de leur orientation. Leurs surfaces sont au minimum de 8 m² afin de leur conférer une réelle valeur d’usage.

Un principe de claustra permet d’organiser les espaces extérieurs, en créant des espaces extérieurs de rangement, et d’accompagner ou filtrer les vues des balcons en fonction de leur position et de leur orientation. Ces filtres visuels et lumineux ponctuent les façades en fonction des expositions des terrasses en vis-à-vis et aux forts ensoleillements.

Sur les parties latérales du bâtiment, les balcons adoptent un profil orienté afin de proposer des vues sur le parc au sud ; leur superposition en quinconce permet de préserver la luminosité des séjours et l’intimité des terrasses d’un niveau à l’autre.

La répartition des logements sur l’ensemble des niveaux est homogène, ainsi chaque étage dispose de grands et de petits appartements. On distingue une majorité de T3 qui se décline en plusieurs versions : classique, compact, adaptée à la collocation.

Tous les appartements offrent des possibilités d’extension des séjours sur une pièce dont l’usage est laissé au choix de l’occupant (chambre, bureau, salon…).

Le bâtiment situé à l’angle de la rue Léonard de Vinci et du Mail Ampère

Ce bâtiment accueille un programme de logements en accession proposant, pour une plus grande flexibilité, une offre diversifiée en termes de typologie et de surfaces.

Ce bâtiment accueille des T4 et T5 en duplex au niveau du rez-de-chaussée et du premier niveau. Ces appartements disposent de jardins privatifs, le T5 sur la rue Ampère offre une terrasse de 24 m2 au sud.

En étages courants, les appartements donnant sur le jardin bénéficient de larges terrasses laissant percevoir le parc. Les logements sur le mail Ampère disposent de prolongements extérieurs au sud.

A partir du 5ème étage, les retraits de façades permettent d’élargir les espaces extérieurs, et d’optimiser les vues et les apports de lumière.

Les façades des bâtiments marquent la distinction de  3 plans successifs revêtus de teintes différentes. Sur la rue, un jeu de glissement sur les profondeurs du bâti s’associe aux jeux des hauteurs, séquence la façade et rompt la linéarité du bâtiment.

Ce traitement différencié des façades révèle en fait dans les trois dimensions les relations entre les différentes entités programmatiques du projet, comme dans un emboitement de volumes accueillant chacun un appartement ou une fonction différente.