Accueil » Les programmes » Les équipements » Crèche Atlantis

CRÈCHE ATLANTIS


45 BERCEAUX – 750 m2 & 390 m2 d’espaces extérieurs
Architectes : ATELIER 234
Maîtrise d’ouvrage : VILLE DE MASSY

Quelques mots de l’architecte

 

« L’accès de la crèche se fait à l’opposé de celui des logements, et au plus proche du mail paysager. Ainsi placé à l’articulation de l’équerre qui lui est dévolue, l’accès permettra une distribution optimale en étant placé à équidistance des deux extrémités de celle-ci. L’entrée de la partie logistique se fait derrière les barreaudages à rez-de-chaussée afin de ne pas perturber l’accès public à la crèche par les utilisateurs.

La crèche se développe à l’intérieur d’un triangle rectangle permettant de dégager la vue et l’espace libre au droit des logements. L’accès se fait dans l’angle droit, les différentes fonctions se développent ensuite du plus public côté rue vers les espaces dédiés exclusivement aux enfants côté jardin.

Les espaces de gestion, de réunions et les espaces supports créent un filtre le long de la façade publique qui constituera un espace tampon avec la rue pour protéger les enfants.

Les espaces dédiés aux enfants se développeront du plus calme vers le plus stimulant pour aboutir naturellement à l’extérieur dans le jardin.

Des cloisons mobiles permettent d’aménager les unités en sous-ensemble plus calme. Elles permettent également de favoriser des espaces de rencontres et d’échanges entre les enfants d’âges différents afin de stimuler les plus petits et d’apprendre le respect et la prévenance aux plus grands.

Les espaces extérieurs sont en prolongement direct au sud des 3 unités. Jouant des différences d’altimétrie, le jardin de la crèche est sensiblement encaissé par rapport au jardin des logements, ainsi naturellement limitées, à distance suffisante pour être protégées des logements en surplomb, et en retrait des terrasses de ceux situés à rez-de-chaussée. Parfaitement exposées, elle « cohabiteront » ainsi qu mieux avec les logements.

Un patio central de la crèche est traitée comme le prolongement des espaces paysagers. Ainsi végétalisée, la toiture se « plisse » en offrant aux logements une vue de qualité, sans aucune sortie technique. »