Accueil » Les programmes » Les bureaux

Les bureaux


Par leurs dimensions, leur volume, leur épaisseur, leur hauteur, leur silhouette, les programmes de bureaux représentent un enjeu très fort pour le paysage urbain du quartier Atlantis.

La volonté de mixité urbaine qui caractérise le projet fait se côtoyer immeubles de logements et immeubles de bureaux, existants conservés, récents ou anciens et a fait naître un paysage urbain particulier.

Pour les programmes de bureaux comme pour les programmes de logements, la superficie des terrains offerts à la mutation permet d’envisager des réalisations de tailles très diverses, de l’immeuble de moins de 10 000 m² à l’ensemble de 80 000 m².

Ces disponibilités qui représentent une opportunité d’édifier de grandes pièces urbaines constituent un atout mais posent aussi une vraie question architecturale. 


Depuis l’origine, le projet urbain Atlantis dispose les nouveaux programmes de bureaux le long des voies majeures de l’opération, facilitant ainsi leur desserte. Pour autant, la taille même de ces programmes les met parfois en rapprochement des programmes de logements le long des voies secondaires. Ces vis-à-vis, proches ou plus éloignés, supposent une attention particulière notamment aux portées d’ombre, vues proches et lointaines, etc.

Ainsi l’écriture de chaque projet doit s’exprimer dans le cadre fixé par le cahier des prescriptions architecturales et urbaines tant par la réalisation de façades de qualité, que par le traitement architectural spécifique des derniers niveaux ou la fragmentation des programmes de bureaux de grandes dimensions. Les programmes de bureaux d’une taille inférieure à 15 000 m2, peuvent faire l’objet d’un traitement architectural particulier, plus unitaire, plus audacieux parfois. 

Dans la même logique, les concepteurs doivent veiller à la pérennité des matériaux ou des techniques constructives utilisés, notamment en façade et en toiture en tenant compte non seulement de la possibilité d’entretien et de réparation des ouvrages mais aussi des économies d’énergie.

Côté espace public, alignement, retrait, entrée des parcs de stationnement souterrains, espaces extérieurs privés, traitement végétal et minéral des espaces libres  des programmes neufs doivent également s’inscrire dans le projet urbain global. 

Quelques réalisations et projets